Le cycle de la vigne

Découvrez le cycle de la vigne

Mais la vigne, qu'est-ce que c'est ?

Vitis Vinifera Sativa, c’est le nom de plante qui produit le précieux raisin ! Cette plante peut vivre plusieurs dizaines d’années voir même dépasser les 100 ans de vie ! Tout cela dans plusieurs régions variées, avec des conditions climatiques différentes. 
La vigne possède donc deux étapes dans son cycle de vie : le cycle végétatif et le cycle hivernal.
Simplement le cycle végétatif, corresponds à une période qui s’étend de mars à novembre. C’est là que le plus gros du travail se passe. On commence avec une vigne toute nue, sans aucun fruit ni bourgeon ! Pour terminer avec un fruit mûr qui s’est développé.
Quant au cycle hivernal, il se passe donc l’hiver ! C’est le moment de l’année où la vigne “se repose”. On dit qu’elle est en dormance car la sève est redescendue dans les racines et la plante ne fait que “résister” à l’hiver.
Afin que la vigne produise son fruit, plusieurs étapes sont nécessaires. On peut classer ces étapes dans le cycle hivernal et le cycle végétatif.

Le cycle hivernal

Concernant le cycle hivernal, c’est simple, on retient deux travaux importants pour le développement de la vigne.
C’est lors de cette période que la taille est effectuée, elle permet de réguler la croissance de la vigne, de contrôler le rendement, d’améliorer la qualité des raisins et de maintenir une structure de vigne saine. Finalement, la taille de la vigne facilite et améliore les récoltes. Elle permet aussi d’y voir plus clair, pour récolter plus tard le raisin à la main. La taille permet d’obtenir de plus belles grappes de raisin, bien fournies, avec des qualités gustatives que les vignerons appelleraient  »organoleptiques », et de belles couleurs. Enfin, le rajeunissement perpétuel des ceps par la taille est indispensable pour garder sa vigne productive longtemps. Tailler la vigne favorise l’apparition de jeunes pousses vigoureuses. 

Par la suite, vient le moment de lier et attacher la vigne. C’est la dernière étape avant le cycle végétatif de la vigne. Le liage fait référence à l’acte de regrouper et d’attacher les sarments de la vigne aux fils du treillis ou à d’autres supports. Les sarments sont les tiges ligneuses et flexibles qui ont poussé à partir des bourgeons au cours de la saison précédente. Le liage peut être effectué à la main ou à l’aide d’outils spécifiques. Il permet de structurer la vigne de manière ordonnée et de faciliter sa gestion future. L’utilité principale de cette étape est de fixer la vigne sur le plan de palissage, aider au développement des bourgeons et à mieux répartir la végétation.

Capture d’écran 2024-01-23 à 15.18.19
taille des vignes

Le cycle végétatif

Ensuite vient le cycle végétatif du cycle de vie de la vigne. Il peut se découper en 4 grandes étapes. 

Ce cycle débute avec le bourgeonnement (Mars – Avril). C’est là que les bourgeons de la vigne commencent à gonfler et à se développer, marquant le début du cycle végétatif. Les premières pousses vertes appelées « pousses de l’année » apparaissent, initiant le processus de croissance. Il est important d’y faire attention car les bourgeons peuvent supporter un certain degré de gelée. Ce qui les détruit vraiment, c’est la brûlure occasionnée par le levé du soleil. C’est à ce moment que la vigne doit être ébourgeonnée par l’homme pour réduire le nombre de bourgeons superflus afin de ne pas affaiblir la plante inutilement. 

L’étape de la floraison (Mai – Juin) fait ensuite son apparition. Les pousses continuent de croître, et au printemps, des grappes de petites fleurs apparaissent. La floraison est une période cruciale où la pollinisation a lieu, conduisant à la formation des futurs raisins. Les fleurs commencent à se développer. Comme la plante est hermaphrodite, elle s’autoféconde ! Cependant si les conditions météos ne sont pas favorables, les fleurs peuvent sécher et tomber. On peut aussi parler de la règle des 100 jours à cette étape. Une règle ancestrale selon laquelle, 100 jours après cette date, les raisins devraient pouvoir être mûrs pour la vendange ! C’est à ce moment que vient le palissage, c’est-à-dire remonter les sarments des fils de fer pour bien les étaler et augmenter la captation de lumière ainsi que diminuer le risque de maladie. Mais également faciliter la récolte du raisin lors des vendanges.

L'étape finale avant la récolte

Une fois la floraison, vient la fructification combinée à la maturation (Juin – Septembre). Une fois la pollinisation réussie, les fleurs fécondées se transforment en petits fruits. Ces petits fruits continuent de croître et de se développer. Puis les baies de raisin commencent à prendre forme, passant d’une taille de pois à une taille de grappe plus reconnaissable. Pendant l’été, les raisins continuent de mûrir. Ils changent de couleur, passant du vert au rouge, au noir ou au blanc selon la variété. La maturation est caractérisée par l’accumulation de sucre dans les raisins, développant ainsi leurs arômes et leurs caractéristiques gustatives. C’est une étape peut-être la plus importante. Si le vigneron décide de récolter trop tôt, les raisins n’auront pas assez de sucre, ils seront encore acides par exemple. S’il récolte trop tard, il s’expose à des pluies, des raisins pourris. 

Enfin , l’étape cruciale de la récolte : la vendange ! (Septembre – Octobre). À l’automne, les raisins atteignent leur maturité optimale, et surtout à la date choisi par le vigneron. La récolte a lieu à ce stade, généralement à la main pour garantir la qualité des raisins. Cette étape est accessible à tous car les raisins sont coupés des vignes, prêts à être transformés en vin ou utilisés pour d’autres produits.

Vous connaissez désormais toutes les étapes importantes du cycle de vie de la vigne !

Autres articles disponibles

S'inscrire à la newsletter

Dans cet article venez découvrir toutes les étapes du cycle